France/Tchad

 

12 févr. 2008

France/Tchad

La porte-parole du ministère français de Affaires étrangères, Pascale Andréani, demande une « clarification (...) sans délai » du sort des plusieurs opposants tchadiens arrêtés à la suite de l’offensive rebelle. Mme Andréani exige des « informations précises sur les motifs pour lesquels ils ont été emprisonnés, sur le lieu où ils se trouvent et les procédures judiciaires », espérant que le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) visite rapidement les détenus.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUFOR Tchad-RCA MINURCAT

 

 

 

États liés :

France