Publication de l'édition 2013 du Guide du maintien de la paix

13 mars 2014

David Morin, Michel Liégeois et Marie-Joëlle Zahar

 

 

Pour son édition 2013, le Guide du maintien de la paix propose un tour d’horizon des opérations de paix au cours de l’année écoulée. Cette dernière a été riche en événements et en évolution qui méritent une analyse approfondie tant ils illustrent les défis qui attendent le maintien de la paix dans les mois et les années qui viennent.

Un premier constat s’impose : en dépit des difficultés qu’il rencontre, le maintien de la paix conserve, année après année, toute sa pertinence face aux crises et aux conflits qui secouent la planète. Cette année encore, il a été mis à rude épreuve sur de nombreux théâtres d’opérations, comme au Soudan, au Soudan du Sud ou en Somalie. Certaines missions sont arrivées au terme de leur mandat sans toutefois que cela ne se traduise par une réelle consolidation de la paix. C’est le cas de la mission de la CEEAC en Centrafrique (la Mission de consolidation de la paix en Centrafrique, MICOPAX), et du bureau des Nations unies en Somalie (BUPNUS). D’autres touchent à leur fin, comme l’imposante mission de l’OTAN en Afghanistan, la Force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS). Plusieurs nouvelles missions d’envergure ont également été mises sur pied, que l’on pense notamment au déploiement progressif de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) ou à la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA). Enfin, de plus petites opérations ont vu le jour, telles que la Mission d’assistance des Nations Unies en Somalie (MANUSOM) et les missions de l’Union européenne en Libye et au Mali.


À cet égard, un second constat s’impose : l’espace francophone demeure une terre de prédilection autant qu’un acteur central du maintien de la paix aujourd’hui. Cette tendance confirmée au cours de la dernière décennie souligne la pertinence du plaidoyer et du soutien croissants de plusieurs acteurs, dont l’Organisation internationale de la Francophonie ou le Réseau de recherche sur les opérations de paix (ROP) de l’Université de Montréal, pour ne citer que ceux-là, en faveur du renforcement des capacités francophones pour les opérations de paix.

 

 

Retour à la liste des nouvelles

Le ROP


Membres-experts du ROP

Liste d'envoi du ROP

Inscrivez-vous gratuitement à la liste d'envoi du ROP et recevez notre bulletin par courriel

Suivez-nous sur Facebook Facebook