Tchad/Soudan

 

13 févr. 2008

Tchad/Soudan

Le ministre tchadien de l’Intérieur, Ahmat Mahamat Bashir, déclare que « nous avons déclenché une enquête judiciaire pour déterminer comment ils (trois importants dirigeants de l’opposition) ont été arrêtés». M. Bashir précise que la zone des domiciles des opposants ayant été enlevé le 2 ou le 3 février lors des combats « étaient sous contrôles des mercenaires (les rebelles) ». Les partis de l’opposition soutiennent qu’ils ont été enlevés par l’armée tchadienne.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUFOR Tchad-RCA MINURCAT