Kosovo : des responsables politiques pourraient faire face à des accusation de crimes contre l'humanité

 

29 juill. 2014

Kosovo : des responsables politiques pourraient faire face à des accusation de crimes contre l'humanité

The Guardian - Un rapport intérimaire publié ce matin par le procureur Clint Williamson, mandaté depuis 2011 par l'UE pour enquêter sur les crimes perpétrés au Kosovo depuis 1999, indique sans les nommer que d'anciens dirigeants de la KLA, aujourd'hui hauts-responsables politiques, pourraient faire face à des accusations de crimes contre l'humanité, notamment meurtres, enlèvements et violences sexuelles. Le rapport de M. Williamson confirme également l'existence d'un trafic d'organes prélevés sur les prisonniers de guerre.


Lire l'article (en anglais)

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EULEX-Kosovo KFOR OMIK