Centrafrique

 

19 févr. 2008

Centrafrique

L'Armée populaire pour la restauration de la démocratie (APRD) annonce qu’elle participera au dialogue national inclusif si les exilés politiques reviennent au pays. Par ailleurs, deux chefs rebelles de l'Union des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR) sont libérés par le Bénin pour «parvenir à un accord entre les différents protagonistes de la crise centrafricaine ». Il s’agit de Abakar Sabone et Michel Am-Nondroko Djotodia, arrêtés en 2006.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUFOR Tchad-RCA FOMUC MINURCAT