Darfour : Khartoum empêche la MINUAD de poursuivre l'enquête sur le viol collectif

 

17 nov. 2014

Darfour : Khartoum empêche la MINUAD de poursuivre l'enquête sur le viol collectif

Jeune Afrique et AFP - Enquêtant sur une allégation de viol collectif impliquant l'armée, la Mission de la paix conjointe de l'ONU et de l'UA (MINUAD) s'est vue refuser hier l'accès à Tabit, un village de Darfour, où quelque 200 femmes et filles auraient été violées fin octobre. "Les accusations de viol collectif ont suscité un grand ressentiment au sein de la population à Tabit et dans les villages voisins, provoquant leur colère et une montée des tensions dans la zone", affirme Youssef al-Kordofani, porte-parole du ministère des Affaires étrangères soudanais, laissant entendre qu'il était dangereux pour la sécurité des enquêteurs de la MINUAD de se rendre sur place. Selon lui, les discussions se poursuivent avec le ministère des Affaires étrangères pour une demande de visite aujourd'hui.

 

Lire l'article

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD