Comores

 

23 févr. 2008

Comores

Le chef de l’armée comorienne, Salimou Mohamed, déclare que l’assaut d’Anjouan est imminent. Selon lui, si la situation perdure, les séparatistes « sauraient qu’ils n’auraient besoin que de prendre les armes et de former des milices pour se séparer ». L'armée pourrait attaquer avec ou sans aide militaire. Le Soudan et le Sénégal fourniront respectivement 600 et 150 soldats à la MAES, tandis que 200 soldats tanzaniens sont déjà présents. La Libye offrira du support logistique.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MAES

 

 

 

États liés :

Libye Soudan Tanzanie