Devoir et droit d'ingérence


 

 

Le droit d’ingérence est la reconnaissance du droit des États de violer la souveraineté nationale d’un autre État, en cas de violation massive des droits de la personne. Le devoir d’ingérence, quant à lui, est conçu comme plus contraignant. Il désigne l’obligation morale faite à un État de fournir son assistance en cas d’urgence humanitaire. Ni le droit, ni le devoir d’ingérence n’ont d’existence dans le droit humanitaire international. L’ingérence elle-même n’est pas un concept juridique défini. Au sens commun, il signifie intervenir, sans y être invité, dans des affaires qui relèvent essentiellement de la compétence nationale d’un État.

 

 

Références

 

30 nov. 2003

Humanitarian Intervention and International Relations


Jennifer M. Welsh (ed.), Oxford: Oxford University Press.

PDF 0 octets
 

 

31 mars 2003

La guerre anglo-américaine contre l'Irak et le droit international : Apocalypse Law


Robert Charvin, Actualité et droit international.

PDF 203 Ko
Toutes les références +