Liban

 

29 févr. 2008

Liban

Le chef libanais du CPL, Michel Aoun, déclare « ne pas avoir d’autres candidats que le général Sleimane », précisant « qu'en cas d’échec de l’entente, nous ne soutiendrons plus sa candidature ». M. Aoun souligne que « le soutien excessif de la communauté internationale au gouvernement Siniora est responsable de l’échec de l’entente », ajoutant que « lors des négociations au Parlement, nous avons réclamé le tiers de participation », ce qui a été rejeté.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FINUL