Liban

 

6 mars 2008

Liban

Dans un communiqué, les évêques maronites libanais déclarent que « le retard dans l’élection d’un président de la République, après la convocation des députés, pour la quinzième fois, est tout à la fois surprenant et provoque la colère ». Les évêques estiment que « la situation politique et socio-politique continue de se détériorer avec (…) une intervention étrangère qui s’exprime par des projets qui ne semblent pas bénéfiques pour le pays ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FINUL