Népal

 

9 mars 2008

Népal

Selon un rapport du gouvernement népalais, le manque d’infrastructures sanitaires interdit à 54% de sa population l’accès à des installations sanitaires de base, surtout en milieu rural. 80% des maladies au pays sont causées par ce manque d’accès, qui entraîne des coûts estimés à 150 millions par année. Une ONG népalaise, NEWAH, blâme le manque d’intérêt des parlementaires, les investissements publics faibles et une mauvaise coordination entre les intervenants.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FINUL