POUYÉ, Raphaël

Chef des programmes

ECES - European Centre for Electoral Support

Domaines d'expertise

 

Processus électoraux post-conflit - Politiques multilatérales de reconstruction de l'Etat post-conflit - Protection des civils - Anthropologie des mouvements indépendantistes au Kosovo et au Timor oriental et au Soudan - Maintien de la paix et reconstruction de l'Etat en R.D. Congo - Conflit Tchad/Soudan


Parcours académique et professionnel

 

Diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (1999), Raphaël Pouyé est titulaire d’un DEA en Politique comparée (2000) de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris récompensé par le Prix de la Fondation Saint-Simon. Il a par ailleurs séjourné en 2003-2004 à l’Université de Yale en tant que Fulbright et Fox International Fellow. Il poursuit ses recherches sur les mouvements indépendantistes et les opérations des Nations Unies au Kosovo, au Timor oriental et au Soudan et travaille actuellement sur la "Sociologie de la Contre-insurrection", un projet de recherche de l'Institut de Recherche stratégique de l’Ecole militaire (IRSEM - Paris), avec Gilles Dorronsoro et Christian Olsson. Raphaël Pouyé a été de 2007 à 2009 le conseiller politique de l’opération européenne EUFOR Tchad-RCA, en poste à N’Djamena et Abéché. En 2007, il a étudié le cas de la République démocratique du Congo dans le cadre d’une consultance pour le Ministère français de la Défense sur « Le rôle des forces armées dans les opérations de reconstruction d’Etat post-conflit ». Avant cela, il a travaillé comme analyste politique pour les Missions d’observation électorale de l’Union Européenne au Timor Oriental en 2007 et en République Démocratique du Congo (RDC) en 2006. Il est impliqué dans des missions politiques ou électorales dans des environnements post-conflit depuis des années : Il a débuté au sein de la mission UNAMET au Timor oriental en 1999. Il a ensuite participé à plusieurs opérations de paix ou missions électorales : en Bosnie Herzégovine (2000), au Kosovo (2001), au Mozambique (2003) et en Guinée-Bissau (2013). Comme professionnel des Nations Unies, il a occupé des fonctions de coordination électorale au Timor Oriental (UNTAET 2001) et au Burundi (ONUB 2004). Il a par ailleurs été consultant du Centre d’analyse et de prévision du Ministère des Affaires Etrangères, chargé d’une étude prospective sur le Timor oriental (2000).


Publications

 

« EUFOR Tchad-RCA, une opération européenne de protection à l’épreuve du politique », in Jocelyn Coulon (dir.), Guide du Maintien de la paix 2010, Pp. 25-37, Athéna Editions, Montréal, 2009.

 

« EUFOR Tchad-RCA: les principales leçons du terrain », co-auteur avec Jean-Philippe Ganascia, Défense nationale & Sécurité collective, Numéro 08-09, Paris, août 2009 .

 

« Le rôle des militaires dans la reconstruction d’Etats après les conflits ». Etude commandée par le Ministère de la défense, Centre d’Etudes en Sciences Sociales de la Défense (C2SD), Paris, janvier 2008.

 

"Shadow States ? State-building and National Invention Under External Constraint in Kosovo and East Timor (1974-2002)", Question de Recherche, no.13, Février 2005, Centre d’Etudes et de Recherches Internationales, Paris.

 

« Le "state building" au secours de la sécurité internationale ? » co-auteur avec Béatrice Pouligny, RAMSES 2004, IFRI, Ed. Dunod, Paris, Sep. 2003, 10 pages.

 

« Timor oriental » dans Mondes Rebelles : L’encyclopédie des acteurs, conflits et violences politiques, Ed. Michalon, Paris, réédition 2001.

 

"Le Timor Oriental après le référendum d’autodétermination : perspectives de développement ", Note pour le Centre d’Analyse et de Prévision du Ministère des Affaires étrangères, décembre 1999 .

 

« La Malaisie du Dr Mahathir », Le Monde des Débats, n°5, Juillet 1999.