UE/Liban

 

16 mars 2008

UE/Liban

Le Haut Représentant de l’UE pour la politique étrangère, Javier Solana, déclare que « la pression sur la Syrie doit augmenter » afin de permettre les élections libanaises avant le sommet de Damas. Selon lui, son ingérence dans les affaires libanaises pourrait s’expliquer par la publication en 2007 du National Intelligence Estimate, un rapport du gouvernement américain sur la question iranienne qui lui ferait croire qu’elle est à l’abri d’actions militaires américaines.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FINUL