Tchad

 

17 mars 2008

Tchad

La Coordination des Partis politiques pour la Défense de la Constitution (CPDC), auquel appartenait l'opposant tchadien Ibni Oumar Mahamat Saleh, demande « la libération sans délai et sans condition d'Ibni Oumar Mahamat Saleh et le retour sécurisé de chefs de partis politiques contraints à l'exil ou à la clandestinité ». La coalition d’opposition souhaite aussi « la mise en place d'une commission d'enquête réellement internationale et réellement indépendante ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUFOR Tchad-RCA MINURCAT