HRW/Tchad/Soudan

 

20 mars 2008

HRW/Tchad/Soudan

Dans un communiqué, Human Rights Watch (HRW) accuse le gouvernement tchadien d’avoir arrêté « de nombreuses personnes qui sont actuellement détenues sans justification après l'attaque rebelle ratée du début février ». HRW ajoute que « les forces de sécurité de l'État ont arrêté au moins 15 personnes et les ont retenues sans chef d'inculpation après la tentative de coup d'État », précisant que 11 arrestations « concernent des membres de l’ethnie gorane ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUFOR Tchad-RCA MINURCAT