Tchad

 

22 mars 2008

Tchad

Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) a dénoncé hier la décision du gouvernement tchadien de ne pas émettre jeudi d’accréditation de presse à la seule représentante permanente de la presse étrangère. Avant de quitter le Tchad, Sandra Rolley était correspondante de RFI et de France Presse. Selon le CPJ, « les autorités tchadiennes veulent clairement réduire au silence une éminente correspondante dont le travail était très suivi dans le pays et à l'étranger ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUFOR Tchad-RCA MINURCAT