Tchad

 

31 mars 2008

Tchad

La principale coalition de l’opposition tchadienne, la CPDC, demande « la levée de toutes les mesures restrictives des libertés collectives et individuelles, notamment celles relatives à la presse privée ». De plus, l’opposition demande « la libération immédiate et inconditionnelle » de son porte-parole, Ibni Oumar Mahamat, une commission d’enquête « réellement indépendante », la tenue d’un dialogue incluant les groupes rebelles et la proclamation d’un cessez-le-feu.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUFOR Tchad-RCA MINURCAT