Liban

 

9 avr. 2008

Liban

Un transfuge syrien résident en France qui devait servir de témoin à charge dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat de l’ancien Premier ministre libanais Rafik Hariri, Mohammad Zouheir Assadiq, est porté disparu depuis hier. Un député du Hezbollah, Hassan Fadlallah, se demande s’il y a « complicité avec des parties locales dont l'intérêt est (...) d'empêcher l'enquête d'aboutir à la vérité escomptée ». Selon lui, la France tente de cacher M. Assadiq pour nuire à l’enquête.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FINUL