Baseline Study on Civilian Capacity : The Case of Burkina Faso

Baseline Study on Civilian Capacity : The Case of Burkina Faso

Publié le : 1er déc. 2012


Dans le cadre d’une étude globale visant à améliorer l’offre d’expertise civile dans les contextes de sortie de crise, notamment pour les opérations de paix, Etienne Tremblay-Champagne, chargé de projet au ROP, produit une étude sur les capacités du civiles du Burkina Faso.

 

En appui aux initiatives de l’ONU initiées par le rapport du Groupe consultatif de haut niveau sur les capacités civiles remis en février 2011 (A/65/747-S/2011/85), plusieurs actions ont été entreprises afin de sensibiliser les pays aux opportunités qu’offre un plus grand déploiement de civils à l’étrangers, que ceux-ci soient issus de l’administration publique ou de la société civile.

 

Ces actions visent également à améliorer les capacités du système onusien à rejoindre ces acteurs afin de faciliter l’envoi de civils, que ce soit pour des opérations de paix ou dans le cadre d’initiatives de coopération internationale. C’est ainsi que le ROP s’est impliqué dans l’élaboration de cette étude globale portant sur la contribution civile de sept pays émergents (Afrique du Sud, Brésil, Chine, Inde, Indonésie, Russie et Turquie) visant à renforcer la collaboration entre l’ONU et ces partenaires clé à la démarche Civcap.

 

Afin de mettre en exergue l’expérience des pays contributeurs émergents issus d’Afrique francophone, l'étude de cas du ROP s’intéresse à l’expertise civile que peut faire valoir le Burkina Faso.