Historique de l'opération BANUGBIS

< Retour au détail de l'opération BANUGBIS

BANUGBIS       Guinée-Bissau

Bureau d’appui des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (1999-2009)

 

Le Bureau d’appui des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (BANUGBIS) a été créé le 6 avril 1999 par la résolution 1233 du Conseil de sécurité de l’ONU.



L’objectif principal du BANUGBIS, initialement baptisé BANUCPGB, était d’œuvrer à la mise en œuvre des Accords d’Abuja signés le 1er novembre 1998 entre le président Joao Bernardo Vieira et la junte militaire de son ancien chef d'état-major, Ansumane Mané, qui mettaient fin à un conflit ayant débuté le 7 juin de la même année par un soulèvement d’une partie de l’armée.

 

Suite à un regain de tensions provoquées par un coup d’État du chef d’état-major du pays, le général Verissimo Seabra, et par son assassinat subséquent, la résolution 1580 (2004) du Conseil de sécurité de l’ONU viendra renforcer le mandat du BANUGBIS. Le Bureau se verra ainsi investi de responsabilités plus politiques.

 

L’année 2009 verra le pays replonger au bord du gouffre avec l’assassinat, le 2 mars, du chef d'état-major de l'armée, le général Tagmé Na Waié, suivi quelques heures plus tard par celui du président Joao Bernardo Vieira. Dans ce contexte sécuritaire précaire, le BANUGBIS sera remplacé en janvier 2010 par le Bureau intégré des Nations Unies en Guinée-Bissau (BINUGBIS).