ONU/Kosovo

 

16 avr. 2008

ONU/Kosovo

Une porte-parole du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY), Olga Karvan, annonce que des enquêteurs n’ont trouvé « aucun élément substantiel » au nord de l’Albanie qui confirmerait la thèse de trafic d’organes effectué par l'Armée de libération du Kosovo (UCK) en 1999 lors de la guerre du Kosovo. Ceci fait suite à une demande effectuée lundi par la Serbie, suite à des allégations mentionnées par l'ex-procureure du TPIY, Carla del Ponte.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EULEX-Kosovo KFOR MINUK