Liban

 

23 avr. 2008

Liban

Le président du Parlement libanais, Nabih Berri, a donné hier un délai quelques jours à la majorité pour réagir à de nouvelles propositions concernant la composition gouvernementale et la loi électorale. Plusieurs députés de la majorité les considèrent irrecevables et un ex-ministre, Michel Murr, quitte la coalition d’opposition. Le président égyptien, Hosny Mubarak, et la chancelière allemande, Angela Merkel, déclarent qu’une solution est « urgente ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FINUL