RDCongo

 

26 mai 2008

RDCongo

Quelques milliers de personnes manifestent à Mbandaka, capitale de la province de l’Équateur, suite à l’arrestation samedi de l’ancien vice-président congolais, Jean-Pierre Bemba, accusé de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité par la Cour pénale internationale (CPI). Le Mouvement de libération du Congo (MLC) dirigé par M. Bemba, qui forme le premier parti d’opposition, a dénoncé hier une arrestation « complètement politique ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FOMUC MONUC