RDCongo/Centrafrique

 

28 mai 2008

RDCongo/Centrafrique

Le chef du CNDP, Laurent Nkunda, considère que l’arrestation de l’ancien vice-président congolais, Jean-Pierre Bemba, qualifiée de chasse aux sorcières, ne « paraît pas de nature à donner sa chance à la paix et à la démocratie en RDC », au moment où elle est engagée « dans un processus démocratique fragile qui demande à être soutenu et consolidé ». La Cour pénale internationale (CPI), recherche un membre du CNDP, Bosco Ntaganda, dit « Terminator ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FOMUC MONUC