Historique de l'opération GOMNUII

< Retour au détail de l'opération GOMNUII

GOMNUII       Irak Iran

Le Groupe d'observateurs militaires des Nations Unies pour l'Iran et l'Irak (1988-1992)

 

Préoccupé par les risques d'élargissement du conflit entre l'Irak et l'Iran, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté la résolution 619 qui crée le GONMUII le 9 août 1988. Le Groupe est chargé de vérifier, confirmer et superviser le cessez-le-feu ainsi que le retrait de toutes les forces jusqu'aux frontières internationalement reconnues, dans l'attente d'un règlement global. Les activités du GOMNUII ont pris fin lorsque l'Iran et l'Iraq ont retiré intégralement leurs forces jusqu'aux frontières. Des bureaux civils aux effectifs restreints ont été ouverts à Téhéran et Bagdad pour assurer les fonctions restantes, qui étaient essentiellement d'ordre politique. A la fin de 1992, ces bureaux avaient été progressivement supprimés.



Saddam Hussein, arrivé au pouvoir en 1979, redoute les conséquences de la révolution islamique en Iran. Il lance une attaque le 22 septembre 1980, sous le prétexte de désaccord frontalier. Il espère faire disparaitre Khomeiny et réduire l'influence du mouvement islamiste qui dispose d'une certaine audience dans son pays.

 

Le conflit, pendant lequel ont été employées des armes non-conventionnelles, s'enlise. L'Organisation des Nations Unies entame sa présence en 1984 lorsque des bureaux sont installés à Bagdad et à Téhéran. Leur mandat est de surveiller le respect par les deux belligérants de leur engagement à restreindre leurs opérations à des cibles militaires.

 

Le 20 juillet 1987, le Conseil de sécurité adopte la résolution 598 qui réitère sa demande d'un cessez-le-feu immédiat et exprime ses vives inquiétudes à l'égard des violations au droit international commises et des risques d'extension du conflit à la région. Les 17 et 18 juillet 1988, l'Iran et l'Irak acceptent successivement les recommandations contenues dans la résolution 598 ce qui ouvre la voie à la GONMUII.