Historique de l'opération GONUL

< Retour au détail de l'opération GONUL

GONUL       Liban

Le Groupe d'observation des Nations Unies au Liban (1958)

 

Les risques d'une régionalisation du conflit civil libanais ont poussé le Conseil de sécurité à adopter la résolution 128 le 11 juin 1958 qui crée le Groupe d'observation des Nations Unies au Liban (GONUL). Le GONUL doit veiller à ce qu'aucunes armes, munitions et autres fournitures à usage militaire ne traversent illégalement les frontières du Liban. Le conflit résolu et les tensions régionales apaisées, le GONUL a pu compléter son retrait le 9 décembre 1958.



En mai 1958, une rébellion armée éclate au Liban quand le président Camille Chamoun (un Chrétien maronite) annonce son intention d'amender la constitution pour lui permettre de briguer un second mandat. Les violences, débutées dans la ville de Tripoli à dominante musulmane, s'étendent bientôt à Beyrouth puis à l'ensemble du pays pour se transformer en une véritable guerre civile.

 

Le 22 mai, le Liban réclame une session d'urgence au Conseil de sécurité pour étudier sa plainte à l'égard de la République Arabe Unie qu'il accuse d'implication dans ses problèmes intérieurs. Les pourparlers ont abouti à l'adoption le 11 juin 1958 de la résolution 128, avec l'appui du Liban et de la République Arabe Unie, qui ouvre la voie au déploiement d'un groupe d'observateurs.