Tchad

 

21 juill. 2008

Tchad

Le président de la Ligue tchadienne des droits de l'Homme, Masambaye Tenambaye, a déclaré hier « qu'il y eu beaucoup de pertes en vie humaines au cours des deux journées de combats » survenus en févier à N'Djamena. De plus, « on a aussi observé des enlèvements des opposants politiques et des détentions dans des lieux tenus secrets ». La Ligue a identifié 400 personnes disparues et a aussi fait état de viols et de chasse tribale.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUFOR Tchad-RCA MINURCAT