Serbie/Kosovo

 

25 juill. 2008

Serbie/Kosovo

Le Chef de la MINUK, Lamberto Zannier, déclare devant le Conseil de sécurité de l’ONU que « la capacité de la MINUK (…) en tant qu'administration intérimaire a été fondamentalement remise en cause par les mesures prises par les autorités de Pristina et les Serbes du Kosovo ». Selon lui, sa «capacité à imposer des solutions s'appliquant sur la plus grande partie du territoire a en pratique disparu », d’où une reconfiguration privilégiant la protection des droits de communautés.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EULEX-Kosovo KFOR MINUK