Haïti

 

30 juill. 2008

Haïti

Les autorités haïtiennes négocient avec environ 200 militaires démobilisés qui occupent des bâtiments publics depuis hier pour réclamer le paiement des fonds de pension et des salaires, soit plus de 80 à Ouanaminthe et plus d’une centaine à Cap Haïtien. Un responsable de la police, Paul Thomas, a déclaré qu’« il n'y a aucun signe d'hostilité. Ils ne sont pas armés. Il n'y a pas de nécessité d'utilisation de la force. Cependant, l'occupation de l'espace est illégale».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSTAH