Liban

 

9 août 2008

Liban

Le Parlement libanais a commencé hier un débat sur la déclaration de politique générale adoptée lundi. Le Premier ministre libanais, Fouad Siniora, a déclaré que « «les Libanais voulaient une seule et même autorité (…) le citoyen ne supporte plus les risques, ni les dissensions internes (...). Il n'est plus acceptable que le citoyen soit pris en otage, et la fin ne justifie pas les moyens». L’opposition possède une minorité de blocage au sein du gouvernement d'union nationale.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FINUL