Tchad

 

15 août 2008

Tchad

La justice tchadienne condamne à mort par coutumance l’ancien président tchadien, Hissène Habré, ainsi que 11 chefs rebelles tchadiens. L’un d’entre eux, le général Mahamat Nouri, qui dirige l’UFDD, estime que « s'il y a quelqu'un à condamner pour des crimes qu'il a commis, c'est bien (le président actuel) Idriss Déby ». M. Nouri rappelle les « nombreux morts parmi les populations civiles» et la disparition de l’opposant Ibni Oumar Mahamat Saleh lors de l’attaque sur N’Djamena.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUFOR Tchad-RCA MINURCAT