Tchad

 

19 août 2008

Tchad

Le chef du RFC, Timan Erdimi, déclare que les rebelles iront « sur N'Djamena après la fin de la saison des pluies (…) Nous n'avons pas le temps d'attendre». Celui de l’UFDD, Abacar Tollimi, déplore le fait que « la lutte armée est l'unique voie vers la démocratie au Tchad ». Selon une source tchadienne, la séance qui a condamné à mort l'ex-président Hissène Habré et de 11 chefs rebelles « « a duré à peine une heure ». De plus, la justice a condamné 30 personnes à perpétuité.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUFOR Tchad-RCA MICOPAX MINURCAT