Liban

 

25 août 2008

Liban

Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, visite Beyrouth et espère que le climat va s'apaiser pour les élections législatives libanaises de 2009 « parce que les oppositions sont très fortes et toujours très dangereuses », notamment à Tripoli, où les tensions confessionnelles « sont renforcées par des agents étrangers ». M. Kouchner rappelle que les relations de la France avec la Syrie dépendront des « mesures que prendra Damas au Liban ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FINUL