Haïti

 

27 août 2008

Haïti

La MINUSTAH a déploré hier l’enlèvement de trois jeunes filles en Haïti au cours de la dernière semaine. Le responsable de la MINUSTAH pour la protection des enfants, Massimo Toschi, avait indiqué la semaine dernière que près de la moitié des victimes d’enlèvement étaient mineures et que celles-ci font souvent l’objet de mauvais traitements, allant de la violence jusqu’aux abus sexuels. L’enlèvement contre rançon est de plus en plus utilisé par les groupes criminels haïtiens.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSTAH