États-Unis/Afghanistan

 

29 août 2008

États-Unis/Afghanistan

Le chef d’état-major interarmées américain, l’amiral Michael Mullen, a estimé hier que la version des autorités afghanes et de l’ONU du bombardement survenu vendredi dernier dans le district de Shindand de la province d’Herat, soit la mort de 90 civils, « n’est pas arrivé ». Selon l’examen des circonstances entourant l’incident effectué par le ministère américain de la Défense, le bombardement a plutôt causé la mort de 25 militants, dont un commandant taliban, et de cinq civils.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FIAS

 

 

 

États liés :

États-Unis