Tchad

 

3 sept. 2008

Tchad

Le rapport de la commission d'enquête sur l'attaque rebelle sur N'Djamena est rendu public. Il estime notamment que l’opposant tchadien, Ibni Oumar Saleh, pourrait être décédé. L’OIF et l’UE déplorent que « la manifestation de la vérité n'a pu être faite sur certaines affaires », dont sa disparition. Le parti politique de M. Saleh, la CPDC, estime que la Commission est un « moyen d'endormir la communauté internationale tandis que son fils accuse le président tchadien, Idriss Déby, d’être responsable de sa mort.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUFOR Tchad-RCA MINURCAT