Centrafrique

 

1er août 2008

Centrafrique

L’APRD suspend sa participation du processus du dialogue politique en Centrafrique et se retire de l’accord de paix en raison du projet de loi d’amnistie. Les rebelles dénoncent qu’il n’y ait aucune« mention d'une procédure exceptionnelle de bénéfice ni d'exonération de la mesure d'amnistie générale ». L'APRD estime que « le gouvernement a abusé de sa confiance et veut profiter des accords signés pour amnistier des faits dont lui seul a connaissance et qui n'ont jamais été exposés au public et dont le parquet n'a jamais été saisis ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUFOR Tchad-RCA MICOPAX MINURCAT