Alerte précoce, diplomatie préventive et médiation

Alerte précoce, diplomatie préventive et médiation

21 mai 2012

Séminaire destiné au Groupe consultatif des ambassadeurs francophones à Addis Abeba

 

 

Présentation

 

Le ROP organise le 21 mai 2012 un séminaire intitulé « L’alerte précoce, la diplomatie préventive et la médiation ». L’activité, organisée avec l’appui du Gouvernement du Canada et en collaboration avec la Représentation de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) à Addis-Abeba, est destinée aux membres du Groupe consultatif des Ambassadeurs francophones à Addis Abeba.

 

 

PROGRAMME

 

Problématique

 

 

Quelles sont les limites et les opportunités de l’alerte précoce, de la diplomatie préventive ainsi que de la médiation en matière de paix et de sécurité? Les opérations de maintien de la paix représentent-elles un constat d’échec de la diplomatie préventive ? Quels sont les moyens d’action dont dispose l’Union africaine (UA) en matière de médiation, de diplomatie préventive et d’alerte précoce? Quels enseignements peut-on tirer des cas de la Côte d’Ivoire et du Mali? Comment l'UA interagit-elle avec les Nations Unies, les Communautés économiques régionales et l'OIF en la matière?

 

 

Horaire

 

 

14h45 | Accueil et inscription

 


15h00-15h15 | Mots d’ouverture

 


  • M. Christopher Hull, de l'Ambassade du Canada à Addis-Abeba

 

 

  • S.E.M. Libère BARARUNYERETSE, Représentant permanent de l’Organisation internationale de la Francophonie auprès de l’Union africaine et de la Communauté économique pour l’Afrique.
    Consulter sa présentation.

 

15h15-15h35 | Les limites et les opportunités de l’alerte précoce, de la diplomatie préventive et de la médiation

 


  • I. William ZARTMAN, Professeur émérite à l’École d’études internationales avancées Paul H. Nitza de l’Université Johns Hopkins, Washington
    Consulter sa présentation.

 

 

15h35-15h55 | Bilan et perspective de l’action et des instruments de la Commission de l’Union africaine. Cas pratiques : Côte d’Ivoire et Mali

 

 

  • S.E.M Ambroise NIYONSABA, Représentant spécial de l’Union africaine en Côte d’Ivoire

 

 

16h10 | Pause-café

 


16h10-17h00 | Période d’échanges et de discussion

 

 

18h00 | Cocktail

 

 

Éléments biographiques des conférenciers

 

Participants du séminaire

 

 


I. William Zartman est Professeur émérite à l’École d’Études internationales avancées Paul H. Nitza de l’Université Johns Hopkins de Washington (School of Advanced International Studies, SAIS), où il enseigne les organisations internationales et la résolution des conflits depuis près de 20 ans. Il a notamment occupé les fonctions suivantes: directeur des programmes de gestion des conflits et d’Études africaines de la SAIS; membre du corps professoral de l’University of South Carolina et de la New York University; Professeur Olin à l’Académie naval américaine; Professeur Halevy à l’Institut Politique de Paris; Professeur invité à l’Université américaine du Caire; consultant pour le Département d’État américain; président  du Tangier American Legation Institute for Moroccan Studies; président de l’Association des Études moyenne orientale et de l’Institut américain d’Études maghrébines; Membre du comité directeur international du programme sur les processus de négociations internationales. Il détient un doctorat en relations internationales de l’Université Yale et a également obtenu un doctorat honorifique de l’Université Catholique de Louvain. Ses récentes publications comprennent : International Cooperation: The Extents and Limits of Multilateralism (forthcoming 2010); Engaging Extremists: States and Terrorists Negotiating Ends and Means, co-editor (2010); Diplomacy Games: Formal Models and International Negotiations, co-editor (2007); Negotiation and Conflict Management: Essays on Theory and Practice (2007); Peacemaking in International Conflict: Methods and Techniques, editor (2007); Cowardly Lions: Missed Opportunities to Prevent Deadly Conflict and State Collapse (2005); Escalation and Negotiation in International Conflict, co-editor (2005); Getting It Done: Post-Agreement Negotiation and International Regimes, co-editor (2003); Preventive Negotiation: Avoiding Conflict Escalation, editor (2001); Power and Negotiation, co-editor (2000).

 

 

S.E.M Ambroise Niyonsaba est le Représentant spécial du Président de la Commission de l’Union africaine en Côte d’Ivoire depuis 2005. Ingénieur civil de formation, il a occupé de nombreuses fonctions, dont des positions ministérielles, au Burundi, son pays d’origine. Il a notamment été Ministre du processus de paix, chargé de mission pour le Président de la République et négociateur en chef pour la partie gouvernementale dans les différentes négociations de paix qui se sont tenues au Burundi de 1997 à 2005. Dans le cadre de ses fonctions actuelles, M. Ambroise Niyonsaba, a été aux premières loges des négociations de l’UA dans le dossier ivoirien. Il mène également depuis le début de l’année 2012 des missions pour le compte de la Commission de l’Union africaine sur la situation au Sahara occidental.