Centrafrique

 

16 oct. 2008

Centrafrique

Le président de l’APRD, Jean Jacques Démafouth, a décidé hier de saisir la Cour constitutionnelle centrafricaine car la loi d’amnistie « veut réduire à néant les efforts déployés par la communauté internationale et le président (gabonais, Omar) Bongo pour nous amener vers la paix à travers le dialogue politique inclusif». L’APRD respectera le cessez-le-feu, mais n’effectuera pas le cantonnement ou le regroupement de ses combattants sans une modification de la loi.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUFOR Tchad-RCA MICOPAX MINURCAT