Séminaire thématique sur la démarche Civcap

Séminaire thématique sur la démarche Civcap

29 juin 2012

Séminaire destiné aux États francophones membres du C34

 

 

Le ROP a organisé, en collaboration avec l'OIF, le 29 juin 2012 à New York, un séminaire thématique destiné aux membres du Groupe des experts francophones membres du réseau de veille « OMP et prévention des conflits ». Celui-ci fera un état des lieux de la démarche Civcap visant à renforcer la mise à disponibilité de ressources civiles dans les pays post-conflit.

 

 

La démarche Civcap visant à évaluer les capacités civiles globales au service des opérations de paix, envisagée en 2009, a été amorcée par la remise en 2011 du Rapport Guéhenno sur les capacités civiles. Cette démarche vise à renforcer la mise à disponibilité de ressources civiles dans les pays post-conflit.

 

Afin de faciliter la mise en commun des capacités civiles, un groupe de pilotage composé de fonctionnaires de l’ONU a été formé sous la direction de Susana Malcorra. Ce groupe a créé une plateforme internet (Capmatch) visant à mettre en relation l’offre et la demande d’expertise civile là où les lacunes les plus importantes ont été relevées : 1/ Domaine de la sûreté et de la sécurité de base 2/ Justice 3/ Processus politiques ouverts 4/ Fonctions essentielles de l’État 5/ Remise sur pied de l’économie. La plateforme en ligne aura deux types d’utilisateurs : des fournisseurs de capacités civiles et des utilisateurs de capacités civiles. Elle sera lancée en anglais et en français lors de la prochaine Assemblée générale.

 

Le séminaire a permis aux responsables de l’équipe Civcap d’expliquer les fonctionnalités du nouveau site Capmatch et de discuter des prochaines étapes de leur démarche globale.

 

Programme

 

- Mot d’ouverture par le Représentant permanent de l’OIF et par le Coordonnateur du Réseau de veille

 

- Introduction des travaux par l’Ambassadeur Gilles Rivard, Représentant permanent adjoint de la mission du Canada et Co-président du Groupe d’étude de l’ONU sur les capacités civiles

 

- Présentation de l’initiative Civcap et de la plateforme Capmatch par Mme Sarah Cliffe, Conseillère spéciale et Sous-Secrétaire générale de l’ONU pour le renforcement des capacités civiles, et Mme Lindsay Edwards, Experte associée avec l’équipe Civcap

 

- Période de questions et d’échange

Les intervenants

 

De gauche à droite: l'Ambassadeur du Canada S.E. Gilles Rivard, l'Ambassadeur de l'OIF auprès des Nations Unies S.E. Filippe SAVADOGO, la Sous-sécrétaire générale de l'ONU pour le renforcement des capacités civiles Sarah Cliffe, et le directeur du ROP Jocelyn Coulon


Son Excellence Gilles Rivard
est Ambassadeur et Représentant permanent adjoint du Canada auprès des Nations Unies à New York depuis le 1er novembre 2010. Auparavant, M. Rivard était l’Ambassadeur du Canada auprès de la République d’Haïti depuis juin 2008. M. Rivard possède plus de 26 ans d’expérience en relations internationales dont neuf ans à l’étranger, notamment en Guinée, au Costa Rica et au Pérou. Il a également été directeur de programmes et vice-président à certaines directions de l’Agence canadienne de développement international (ACDI).

 

Sarah Cliffe est Conseillère spéciale et Sous-Secrétaire générale de l’ONU . Auparavant, elle était Représentante spéciale et Directrice du Rapport du développement mondial sur les conflits, la sécurité et le développement de la Banque mondiale. Mme Cliffe travaille depuis vingt ans dans des pays émergeant de transitions post-conflit et politiques, soit l’Afghanistan, le Burundi, la Centrafrique, la RDC, la Guinée-Bissau, l’Éthiopie, Haïti, l’Indonésie, le Libéria, le Rwanda, le Soudan, l’Afrique du Sud et le Timor Leste. Elle détient des diplômes en Histoire et en Développement économique des Universités de Cambridge et de Columbia.

 

Lindsay Edwards travaille en tant qu’Experte associée avec l’équipe de pilotage de l’initiative « Civcap » depuis décembre 2011. Avant de rejoindre l’ONU, Mme Edwards a travaillé avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), au siège à Genève en 2009 puis auprès de la représentation de l’OIM au Nicaragua en 2010, sur des questions touchant à la migration de travail, au développement et à la traite des personnes. Madame Edwards a débuté sa carrière dans le domaine de la coopération au développement en tant que volontaire pour la promotion de la santé au Nicaragua. Elle détient une maîtrise en psychologie clinique et cognitive de l’université de Genève, et parle couramment l’anglais, le français et l’espagnol.

 

L'initiative Civcap

 

Plusieurs documents institutionnels permettent de suivre la démarche de l’ONU en faveur du renforcement des capacités civiles globales. Ceux-ci peuvent être consultés sur la page dédiée au séminaire sur le site www.operationspaix.net.

 

- Le Rapport du Secrétaire général sur la consolidation de la paix de 2009 (A/63/881–S/2009/304) identifie une série de domaines critiques où les civils étaient nécessaires afin de combler des déficits capacitaires chroniques au sein des pays émergeant d’un conflit. C’est à partir de ce rapport qu’est mis sur pied le Groupe consultatif pour l'examen des capacités civiles internationales sous la direction de l’ancien Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Jean-Marie Guéhenno.

 

- Le Rapport indépendant du Groupe consultatif de haut niveau intitulé « Des moyens civils à la hauteur des situations post-conflictuelles » (A/65/747–S/2011/85), remis en février 2011, propose une série de recommandations afin de renforcer la disponibilité, les possibilités de déploiement et l’adéquation des capacités civiles de consolidation de la paix selon l’approche « OPEN » (Ownership, Partnership, Expertise et Nimbleness).

 

- Le Rapport du Secrétaire général sur les moyens civils à mobiliser dans les situations postérieures à un conflit (A/66/311-S/2011/527), remis en août 2011 et élaboré suite au travail d’un comité de pilotage présidé par Susana Malcorra, dresse les bases de la démarche Civcap.