Humanitarian Intervention & the Responsibility to Protect. Who Should Intervene

Humanitarian Intervention & the Responsibility to Protect. Who Should Intervene

Publié le : 1er mars 2011

Auteur : James Pattison

Recension faite par : Jean-François Thibault


La question de la légitimation des interventions humanitaires armées en l’absence d’un cadre légal permettant de les autoriser fait l’objet d’une abondante littérature dans laquelle chercheurs et praticiens s’interrogent quant à la nature et au caractère de la responsabilité qu’auraient les États membres de la communauté internationale de protéger une population dans le cas où les autorités nationales compétentes ne s’en acquitteraient pas. En filigrane de cette interrogation générale, et suscitant des débats qui sont vraisemblablement tout aussi controversés, sourdent les questions plus spécifiques consistant à déterminer qui pourrait intervenir et qui devrait intervenir ? Cela devrait-il être les Nations Unies, l’OTAN, une organisation régionale, une coalition d’États démocratiques, une quelconque coalition de volontaires, un État en particulier ? Ce sont ces questions que pose James Pattison avec comme principal objectif de parvenir à circonscrire les facteurs de légitimité permettant non seulement de déterminer quel agent aurait le droit légitime d’intervenir, mais surtout quel agent aurait également l’obligation morale de le faire.

Document