ONU/RDCongo

 

28 nov. 2008

ONU/RDCongo

Les membre du Conseil des droits de l'homme de l'ONU se rencontre lors d’une session extraordinaire pour se pencher sur la situation de crise dans l’est de la RDC. Le représentant de la France, Jean-Baptiste Mattéi, déclare « qu’il existe des preuves tangibles que des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité ont été commis ». M. Mattéi ajoute « qu’il faut mettre un terme à l'inacceptable. Le viol ne doit pas être érigé en arme de guerre ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MONUC

 

 

 

États liés :

France