Centrafrique

 

3 déc. 2008

Centrafrique

Le Représentant spécial de l’ONU en Centrafrique, François Lonseny Fall, a salué hier devant le Conseil de sécurité de l’ONU l’imminence du dialogue politique inclusif, rappelant toutefois que l’APRD et l’UFVN considèrent que la loi d’amnistie est « irréaliste, contraignante, et pas en conformité avec ce qui avait été convenu ». Il a mentionné que la Commission de consolidation de la paix privilégiera la RSS, la gouvernance et l’état de droit, ainsi que les pôles de développement.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUFOR Tchad-RCA MICOPAX MINURCAT