Centrafrique

 

9 déc. 2008

Centrafrique

Dans un rapport, l’International Crisis Group (ICG) estime que « le risque d’une généralisation de la violence en Centrafrique n’a été aussi grand » depuis 2003, car les parties pourraient reprendre les armes en cas d’échec du dialogue politique inclusif. Selon ICG, il faut privilégier la réforme du secteur de sécurité, le désarmement, la bonne tenue des élections de 2010 et un mécanisme de justice transitionnelle. Dans ce contexte, le remplacement de l’EUFOR Tchad-RCA revêt « une importance capitale ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUFOR Tchad-RCA MICOPAX MINURCAT