Centrafrique

 

10 déc. 2008

Centrafrique

L'Union des forces vives de la Nation (UFVN) demande la démission du président centrafricain, François Bozizé, lors du Dialogue politique inclusif « à cause de ses violations répétées de la Constitution qui sont à la source des souffrances du peuple centrafricain », estimant qu’elle sauvera « l'unité du pays gravement menacé ». Un rapport de l’International Crisis Group (ICG) publié hier avertissait du risque d’affrontements armés en cas d’échec du processus.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUFOR Tchad-RCA MICOPAX MINURCAT