Atelier journalistique de haut niveau sur l’APSA

Atelier journalistique de haut niveau sur l’APSA

2 nov. 2011 - 4 nov. 2011

 

 

En 2011, du 2 au 4 novembre, la Direction de l’information et de la communication (DIC) de la Commission de l’Union africaine en collaboration avec le Département de paix et de sécurité (DPS) et le ROP a organisé un Atelier journalistique de haut niveau sur l’Architecture continentale  de paix et de sécurité (APSA). Cet atelier, qui a enregistré la participation de rédacteurs en chef et de directeurs de publication de médias africains et internationaux, avait pour objectif de renforcer le dialogue entre l’UA et les médias en vulgarisant le fonctionnement de l’Union en matière de paix et de sécurité, son architecture de paix et de sécurité, ainsi que ses différentes composantes en matière de prévention et de résolution des crises. Il devait aussi contribuer à améliorer, par une meilleure compréhension des différentes composantes de l’APSA, la qualité factuelle de la couverture médiatique de l’action de l’UA en matière de paix et de sécurité. C’est ainsi que les participants ont reçu une formation complète sur l’APSA.

 

CONTEXTE


La Direction de l’information et de la communication (DIC) de la Commission de l’Union africaine a inscrit à son programme de travail l’organisation de sessions de formation au profit des journalistes des cinq régions du continent. Ces ateliers ont pour objectif de familiariser les journalistes africains avec le fonctionnement des organes décisionnels de l’UA, en vue de renforcer leurs connaissances de l’organisation et leur permettre de mieux rendre compte de ses activités. Malgré l’effort consenti, une certaine méconnaissance de l’UA persiste au sein des médias, notamment en ce qui concerne la gestion des questions de paix et de sécurité. L’atelier qui s’inscrit dans une démarche pédagogique, voudrait privilégier l’interaction entre les experts de l’information et de la communication et les praticiens des questions de paix et de sécurité. Une part importante sera également faite au partage d’expérience, notamment lors des sessions dédiées aux études de cas.

 

OBJECTIFS GENERAUX


Cet atelier avait pour vocation de:

•    Renforcer le dialogue entre l’UA et les médias en vulgarisant le fonctionnement de l’Union en matière de paix et de sécurité, son architecture de paix et de sécurité, ainsi que ses différentes composantes en matière de prévention et de résolution des crises ;

 

•    Procurer des informations fiables aux journalistes qui travaillent sur les questions de paix et de sécurité sur le continent, en mieux les outillant pour appréhender et traiter cette action d’une grande complexité.

•    Contribuer à améliorer, par une meilleure compréhension des différentes composantes de l’APSA, la qualité factuelle de la couverture médiatique de l’action de l’UA en matière de paix et de sécurité.

 

PARTICIPANTS ET INTERVENANTS

L’atelier a réuni une trentaine de journalistes expérimentés identifiés dans les 15 Etats présentement membres du Conseil de paix et de sécurité de l’UA (Bénin, Burundi, Côte d’Ivoire, Tchad, Djibouti, Guinée Equatoriale, Kenya, Libye, Mali, Mauritanie, Namibie, Nigéria, Rwanda, Afrique du Sud, Zimbabwe), ainsi que parmi les groupes de presse internationaux, qui accordent une place importante à l’actualité du continent. Les chargés de communication des Communautés économiques régionales et les mécanismes régionaux (CER/MR), les organes pertinents (Parlement panafricain, la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples) et départements de l’UA ainsi que les partenaires ont également été invités à prendre part à cet événement.

 

RÉSULTATS

En marge de cet atelier, un réseau continental de journaliste pour la paix et la sécurité (NetPeace) a été lancé. NetPeace est une interface entre l’UA et les médias d’Afrique et de la diaspora en ce qui concerne la vulgarisation des actions de l’UA visant à maintenir la stabilité du continent. Son objectif premier est de contribuer à l’enracinement de la culture de la paix dans les médias africains.