RDCongo/Centrafrique

 

15 janv. 2009

RDCongo/Centrafrique

Les avocats de Jean-Pierre Bemba, qui est accusé par la CPI d’avoir commis des crimes en Centrafrique entre 2002 et 2003, affirment que « ce n'est pas Jean-Pierre Bemba, mais le président (centrafricain Ange-Félix) Patassé qui donnait les ordres relatifs aux opérations militaires sur le terrain et fixait les cibles ». L’ancien vice-président congolais est accusé de trois chefs de crimes contre l'humanité et cinq chefs de crimes de guerre.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUFOR Tchad-RCA MICOPAX MINURCAT MONUC