Tchad

 

3 févr. 2009

Tchad

Le gouvernement tchadien interdit la commémoration de la disparition de l’opposant Ibni Oumar Mohamat Saleh survenue après l’attaque rebelle sur N’Djamena en février dernier. Par ailleurs, l’activiste Tenabaye Massalbaye rappelle alors qu'il visite Paris qu’« il y a une présence massive de militaires dans les rues, aucune manifestation n'est acceptée, la presse est mise au pas, il y a des rumeurs persistantes de disparitions et d'assassinat, notamment dans l'est du pays ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUFOR Tchad-RCA MINURCAT