Haïti

 

8 févr. 2009

Haïti

Les autorités haïtiennes rejettent les candidatures de la quarantaine de candidats du parti Lavallas pour les élections sénatoriales du 19 avril, ce que le parti de l’ancien président Jean-Bertrand Aristide qualifie de « machinations politiques ». La décision a été critiquée par les États-Unis, la France et le Canada, les premiers estimant qu’« une élection basée sur l'exclusion (…) mettra inévitablement en question la crédibilité des élections et celle des institutions ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSTAH