Soudan/Darfour

 

21 févr. 2009

Soudan/Darfour

Le responsable des services secrets soudanais, Salah Gosh, avertit que, bien qu’elles soient actuellement modérées, les autorités soudanaises pourraient redevenir des « islamistes extrémistes » en cas d’implication de la CPI. De plus, le ministre soudanais des Affaires étrangères, Deng Alor, a demandé hier un report des procédures « parce qu’il nous donnera le temps pour travailler pour la paix au Darfour », indiquant qu’il y a « une quinzaine » de groupes rebelles avec qui il faut travailler.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD